Snapshot #2 — 2010

Tout en restant affiliées à une certaine tradition de la photographie de rue, les images de Paulont des affinités avec l’univers cinématographique.

Les images sont prises de manière aléatoire. A l’aveugle, lorsque l’appareil se trouve dans ledos. Quand l’appareil est posé sur le flanc, comme lors d’autres sessions de prises de vue, les images sont cette fois un peu plus intentionnelles. Elles relèvent dans les deux cas d’une double posture, d’un double mouvement : celui du sujet dans ses déplacements et celui du photographe, dans ses inclinaisons lors des déclenchements. Il est question de basculement, de souplesse.

Ces photos, faites avec le corps plutôt qu’avec l’oeil, dressent un panel de différents états psychologiques et physiques où les individus semblent plongés dans une certaine absence d’eux-mêmes.

Close
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2
Snapshot #2